Non, Nicolas Sarkozy n'a pas voulu placer "les grands leaders" au-dessus des démocraties, selon son entourage

par Closer

Les commentaires sont désactivés pour cette page.