La conclusion de Raphaël Glucksmann : "Si la situation est si grave, pourquoi Benoît, pourquoi Yannick, on n'arrive pas à mettre nos idées en commun ?"

par franceinter

Les commentaires sont désactivés pour cette page.