Dominique Cardon, sociologue : "S'inquiéter des fake news sur Twitter est assez vain, en revanche dans les petites niches de Messenger et Whatsapp, les chances que quelqu'un vous dise "arrête, c'est faux" sont moins importantes"

par franceinter

Les commentaires sont désactivés pour cette page.