Delphine Batho, présidente de Génération Écologie, met en cause, sur l'explosion #Lubrizol, une minimisation du risque industriel : "En 2013, elle avait bien été condamné, mais à 4000 euros d'amende"

par franceinter

Les commentaires sont désactivés pour cette page.