Les frappes en Syrie "ont d’ores et déjà renforcé Daech", estime Florian Philippot. "On n'a aucune preuve" d'attaque chimique. "Je n’ai aucune amitié pour Bachar al-Assad. Mais quel est le plan B ?" s'interroge le président du mouvement Les Patriotes

par franceinfo

Les commentaires sont désactivés pour cette page.