Vieilles Charrues. A l'entrée, une petite foule tranquille

par Le Télégramme

Les commentaires sont désactivés pour cette page.