Stanislas Dehaene : "Je récuse l'appellation "les écrans", parce qu'il y a des usages extrêmement positifs, comme pouvoir continuer la classe ou le travail, et d'autres sont négatifs : lire sur un écran conduit à une moins bonne compréhension."

par France Inter

Les commentaires sont désactivés pour cette page.