.@MicheronH, chercheur : "Le jihadisme est encore là. Cet acte abominable vient montrer qu'on a un autre problème, auprès d'un public beaucoup plus jeune."

par franceinter

Les commentaires sont désactivés pour cette page.