.@MarleneSchiappa, après la décapitation d'un professeur d'histoire : "Il y a une pression aujourd'hui quand des enseignants veulent très simplement parler de Charlie Hebdo, de caricatures"

par franceinter

Les commentaires sont désactivés pour cette page.