"Ce que j’aimerais, avec mon expérience des crises, c’est un peu plus d’anticipation : on a l’impression qu’on court derrière les terroristes, qu’on court derrière le virus" (Pierre de Villiers)

par franceinter

Les commentaires sont désactivés pour cette page.